Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Lundi 04 Septembre
Sex Shop

Sextoys

Insolite

Littérature SM

Et çà? ça se met ou? Mémoires d une vendeuse de sex-shop

De Marie DAMPOIGNE
Les Éditions de l’Opportun - Collection : Hors collection - mai 2017

est
presque
normal...

« Urgent : recherche vendeuse ! » annonce la vitrine d’un sex-shop en plein coeur de Pigalle. Marie Dampoigne, étudiante en quête d’un petit boulot, a saisi cette opportunité plutôt originale…

Résultat, elle nous ouvre les portes de sa boutique presque comme les autres… Habitués, occasionnels, célébrités, anonymes, touristes, les clients de Marie sont forcément originaux et leurs demandes parfois franchement inattendues !

Entre situations délicates et délirantes, gadgets étonnants et clients décalés, Marie Dampoigne nous propose des tranches de vie cocasses et inimaginables.

Samedi 22 Juillet
Sextoys

Actualité BDSM

Insolite

Accessoires

Un robot sexuel conçu pour être violé fait polémique

Une poupée sexuelle dotée d’une intelligence artificielle, prénommée Roxxxy, a été conçue pour résister aux avances de son propriétaire, qui peut ainsi la violer...

Une poupée sexuelle à l’apparence très jeune, environ 18 ans, et qui pourrait permettre à son propriétaire de simuler un viol. Le modèle, qui a tout pour faire scandale, a été mis au point par l’entreprise américaine Truecompanion, comme l’a rapporté le média britannique The Independent mercredi 19 juillet. Roxxxy, dotée d’une intelligence artificielle et vendue 8600 euros, a cinq modes, correspondant à cinq personnalités prénommées de manière plus qu’explicite : Wild Wendy (Wendy sauvage), Mature Martha (Martha mature), S&M Susan (Susan sadomaso), Young Yoko (jeune Yoko) et enfin Frigid Farrah (Farrah frigide).

Cette dernière a été programmée pour résister aux avances de son propriétaire - qui a ainsi toute la liberté pour abuser d’elle. "Si vous la touchez de manière intime, elle ne devrait pas apprécier vos avances", a décrit le site internet de l’enseigne. De quoi permettre à chacun de "réaliser ses fantasmes les plus secrets". "Young Yoko", de son côté, est censée être à l’image les très jeunes filles, d’environ 18 ans.

Un robot sexuel hallucinant, qui n’a pas manqué de faire polémique aux Etats-Unis. Elle a notamment provoqué l’ire de l’activiste américaine Laura Bates, citée par New York Times : "On ne devrait pas encourager les violeurs à trouver un moyen soit-disant sécurisé, tout comme on ne devrait pas rendre la vie des meurtriers plus facile en leur offrant des poupées réalistes à massacrer." , s’est-elle insurgée. C’est dit.

Cinquante Nuances plus Sombres : Jamie Dornan a eu des problèmes de sextoy

Démoli par le critique, Fifty Shades Darker (Cinquante Nuances plus Sombres) n’en est pas moins un succès public. En France, 50 Nuances de Grey 2 cumule plus de 2 millions de spectateurs en deux semaines. C’est moins que pour le premier mais cela reste impressionnant.

Une fois de plus, le sexe et le S&M sont au centre de l’adaptation du roman de E.L James avec Dakota Johnson et Jamie Dornan. Des sextoys ont été spécialement créés pour le film. Dans une interview, Jamie Dornan a confié que l’un d’entre eux n’avait pas fonctionné comme il était supposé le faire. "La spreader bar (la barre d’écartement) qu’ils ont créé à partir des descriptions du livre a été difficile à mettre en action. Plusieurs fois, elle n’a pas fonctionné et nous a quelque chose refroidis. Elle ne nous emmenait pas au résultat voulu. Mais quand elle a fini par fonctionner, cela a été très bien." Ceux qui ont vu le film savent de quoi l’interprète de Christian Grey parle.

Depuis la sortie de Cinquante Nuances plus Sombres, les ventes de sextoys auraient explosé aux quatre coins de la planète, notamment au Danemark. Certains ustensiles bondages ont aussi connu des pics de croissance de plus de 70%. "Il n’y aucun doute sur le fait que l’univers Fifty Shades aide à briser les tabous et repousser les limites" commente un responsable de site de sextoys. “Nous nous en rendons compte avec le nombre croissant de commandes. On a dû embaucher depuis la sortie du film".

Concernant les sextoys, Dakota Johnson alias Anatasia Steele a confié au magazine Glamour avoir découvert sur le tournage ces petits objets du plaisir. "Certaines choses sont vraiment jolies. Lorsque nous avons commencé à tourner le premier film, ce n’était pas du tout un univers que je connaissais. J’ai vite découvert qu’il y avait toutes sortes de niveaux. Il y a certaines choses qui sont vraiment repoussantes et désagréables, et puis il y a aussi des jouets qui sont vraiment beaux, complexes et chic. En réalité, plein d’aspects en rapport au monde du BDSM [Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sadomasochisme] sont vraiment magnifiques."

Mercredi 12 Octobre
Sextoys

Accessoires

Littérature SM

Voici B.Sensory, l application de littérature érotique qui fait vibrer les femmes

Un trio de jeunes Français a mis au point une application de lecture de romans érotiques couplée à un sextoy connecté. Cette invention avait fait son effet lors du dernier Consumer electronic show (CES) qui s’était déroulé à Las Vegas en janvier 2016.

Christel Lecoq, Katell Le Scanff et Nicolas Bravin sont bretons et ont fait partie de la délégation française qui s’était rendue aux États-Unis pour le CES 2016. Ils ont ensemble mis sur pied la start-up E-sensory, qui propose la lecture de romans érotiques d’une manière très originale, jamais vue auparavant.

Les romans sont édités par la start-up et lisibles sur l’application dédiée baptisée B-sensory. Mais l’originalité se trouve ailleurs : l’application est couplée à un objet connecté du nom de Little Bird (« petit oiseau » en anglais) dont la forme ne laisse que très peu planer le doute, puisque l’on devine aisément qu’il s’agit d’un sextoy de type vibromasseur.

La particularité de ce sextoy est qu’il accentue progressivement ses vibrations au fur et à mesure que la lectrice avance dans le roman, une façon de monter en pression (ou plutôt en excitation). Voici une déclaration de Christel Lecoq, une des fondatrices de E-sensory :

« Amatrice de lecture érotique, j’ai eu l’envie de conjuguer le pouvoir des mots au potentiel des objets connectés pour imaginer une nouvelle manière de lire et prendre du plaisir, en solo ou en duo. »

Et l’équipe a été très inventive pour que le sextoy colle parfaitement à l’application de lecture. En effet, l’idée est de permettre à la lectrice de tourner les pages du roman numérique par le biais d’un léger souffle sur le smartphone (ou iPad), ou encore faire apparaitre des passages floutés avec une simple « caresse » sur l’écran. Ce sont précisément ces actions qui conditionnent les vibrations du sextoy, vibrations donc proportionnelles à l’intensité des passages du livre.

Plus de 200 ouvrages sont disponibles via l’application B-sensory tandis que le prix de celle-ci est de 129 euros.

Jeudi 12 Mai
Japon fetish

Sextoys

Une artiste japonaise qui fabrique des objets inspirés par la forme de son vagin condamnée

Une artiste japonaise qui fabrique des objets inspirés par la forme de son vagin a été reconnue coupable d’obscénité lundi au Japon après un procès médiatisé dont l’issue pourrait soulever des accusations de censure.

Le tribunal du district de Tokyo a infligé à Megumi Igarashi, 44 ans, une amende de 400.000 yens (3.280 euros), une somme cependant moitié moindre que celle requise.

Mme Igarashi avait été arrêtée en juillet 2014 pour avoir essayé de lever des fonds en ligne afin de financer la construction d’un kayak de la forme de cette partie de ses organes génitaux, dont elle avait diffusé une image 3D codée afin que les utilisateurs puissent en faire des copies.

Au Japon, pays dont le marché florissant de la pornographie pèse des milliards d’euros, certaines représentations d’organes génitaux sont interdites.

Mme Igarashi, qui se fait appeler Rokude Nashiko, "l’enfant bonne à rien", avait été libérée quelques jours plus tard après s’être pourvue en appel et à la suite d’une pétition de milliers de personnes demandant sa libération.

Mais, des mois plus tard, la police de Tokyo l’avait à nouveau arrêtée pour diffusion de matériaux "obscènes": elle avait exposé des sculptures de plâtre, toujours inspirées du même organe, et avait envoyé et vendu des CD-ROM comportant les données informatiques nécessaires à la fabrication du moule. Elle a été reconnue coupable lundi de diffusion de matériaux obscènes, par l’intermédiaire des CD-ROM.

Mme Igarashi et ses partisans ont tourné ce procès en dérision.

"Je suis innocente, je me battrai jusqu’au bout", a déclaré la prévenue lundi, annonçant son intention de "faire appel" du jugement.

"J’œuvre pour renverser la vision masculine du sexe féminin dont on ne parle qu’à travers le prisme du concept d’obscénité et je suis mortifiée que la juge n’ait pas compris cela", a déclaré Mme Igarashi, qui a publié un livre dont la traduction anglaise est intitulée "What is obscenity ?" (Qu’est-ce que l’obscénité ?).

Kenya Sumi, un de ses avocats, a estimé qu’"il serait regrettable que la décision ait pour effet d’intimider d’autres artistes".

Au cours d’une conférence de presse organisée après l’audience, Mme Igarashi a distribué à ses fans, hommes et femmes, des petites figurines roses représentant un sexe féminin avec des petits yeux écarquillés. Parmi les figurines posées sur une table devant elle trônait aussi la mascotte de la police japonaise: une sorte de petite souris avec un couvre-chef bleu.

Elle avait confectionné une carte de fidélité qu’elle couvrait elle-même de tampons rouges identiques à ses figurines pour ses adeptes qui avaient assisté à l’audience ou du moins tenté d’y obtenir une place. Elle s’est aussi rapidement attelée à la promotion de son livre à l’issue de la conférence de presse.

La prospère industrie du sexe au Japon répond à tous les goûts imaginables mais de strictes lois contre l’obscénité empêchent par exemple la représentation photographiée ou filmée d’organes sexuels, qui apparaissent généralement floutés ou masqués.

Mais des images d’organes génitaux masculins ou féminins sont néanmoins visibles à travers le pays. Le mois dernier, des festivaliers brandissant des statues géantes de phallus ont défilé comme tous les ans dans les rues de Kawasaki, près de Tokyo, pour rendre hommage à la fertilité. Des représentations de sexes féminins étaient aussi présentes, de manière plus discrète, à l’intérieur du sanctuaire de Kawasaki.

Vendredi 22 Janvier
Italie fetish

Sextoys

Insolite

Accessoires

Après avoir perdu la clé de sa ceinture de chasteté, elle appelle les pompiers

Une Italienne de Padoue s’est retrouvée coincée dans sa ceinture de chasteté, après avoir perdu la clé du cadenas. Désemparée, elle s’est tournée vers les pompiers pour se libérer de sa geôle sexuelle.

La ceinture de chasteté n’a plus à faire ses preuves. Une femme d’une quarantaine d’années, vivant dans la ville de Padoue en Italie, a fait de ses bonnes résolutions un cauchemar. Après avoir enfilé sa garantie d’abstinence : une ceinture en fer verrouillée par un cadenas au niveau des parties génitales, elle égare la clé et se retrouve bloquée dans son piège anti-sexe, le 16 janvier.

Désemparée, elle décide d’appeler la caserne de pompiers locale, raconte Il Mattino di Padova. Pas question cependant d’avouer son embarrassante situation. Elle explique aux secoureurs qu’elle a perdu les clefs de sa maison. Ce n’est qu’à leur arrivée que les pompiers découvrent la serrure en question... sous ses vêtements.

Fort heureusement, les soldats du feu sont venus à bout de l’intime cadenas de fer, qui protégeait une bande rigide et une chaîne couvrant l’entrejambe de la femme. Les pompiers, en bons professionnels, ont pudiquement demandé si l’abstinente avait été victime de violences et contrainte à porter cet équipement.

Cette dernière leur a répondu qu’elle avait simplement souhaité s’empêcher d’avoir des rapports sexuels. Une façon de remettre cet objet d’origine médiévale à la mode, même si l’histoire ne dit pas combien de temps la ceinture est restée inviolée.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :