Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Mardi 19 Septembre
Texto

Sondage

Sexualité

Sextos : pourquoi les textos coquins sont bons pour la vie sexuelle

Une étude révèle que sur 2000 personnes interrogées, celles qui disent envoyer des messages coquins régulièrement ont également déclaré avoir une vie sexuelle plus épanouie. Le géant américain de la pharmacie en ligne DrEd a mené cette enquête de fond, sur les continents européens et américains.

Grâce à cette étude, les chercheurs ont donc réalisé que les sextos n’étaient pas forcément une question d’âge ou de sexe. Certes, cette pratique est assez répandue chez les jeunes adultes, mais elle l’est aussi chez les trentenaires et même chez les quadras.

En Europe, 33 % des hommes sondés âgés entre 18 et 24 ans ont reconnu avoir envoyé au moins une fois un message coquin à un-e de leurs correspondant-es, contre 31 % pour les femmes (24 % des hommes âgés de 35 à 44 ans, 20 % pour les femmes du même âge. Au-delà de 44 ans, 21 % des hommes et 20 % pour les femmes).

Les femmes européennes avouent envoyer surtout des photos de leurs poitrines (43 %), de leurs visages (21 %) et de leurs fesses (15 %). 9% d’entre elles ont déjà envoyés des photos « totalement nues ». Les hommes, eux, envoient surtout des photos de leurs pectoraux (30 %) ou de leur visage (23 %). Ils ne sont que 21% à dire envoyer des photos de leur sexe… et 14% des photos d’eux tout nus.

Aux États-Unis, les Américains sont encore plus friands de ces échanges, dans toutes les tranches d’âges. 40% des 18/24, 35% des 25/34… ont déjà envoyés des « nudes » ! Les femmes américaines avouent envoyer surtout des photos de leur poitrine (55 %), de leur postérieur (17 %) et de leur visage (17 %). Elles ne sont que 4% à oser le « full naked » (complètement nues). Les hommes préfèrent se focaliser sur leurs parties génitales (29 %), leur visage (23 %) et leurs pectoraux (22 %). Comme les européens, ils sont 15% à n’avoir pas peur d’envoyer une photo d’eux entièrement nus.

Les Européens ont plus tendance à publié ces contenus à l’insu de leurs partenaires. Ils sont 19 % d’hommes et 15 % de femmes à le faire, soit deux fois plus que les Américains.

Dans la plupart des cas, ces messages visent un partenaire sérieux dans le cadre d’une longue relation (27 % chez les hommes, 33 % chez les femmes). Mais certains participants ont avoué qu’il leur arrivait d’envoyer des sextos à des relations occasionnelles (25 % / 19 %) ou même à de nouveaux partenaires (18 % / 17 %).

Le mariage ne casse pas la dynamique (à corréler avec l’âge) : les messages coquins sont aussi l’affaire des couples mariés 17 % des hommes ayant participé à l’étude ont ainsi déclaré envoyer des sextos à leur épouse, contre 24 % pour ces dernières.

Les chercheurs ont mis en corrélation les réponses des participants avec la manière dont ils perçoivent leur vie sexuelle et les sentiments qu’elle leur procure. Et les personnes envoyant des sextos chaque jour ou chaque semaine ont déclaré avoir une vie sexuelle plus épanouie. C’est plus une désinhibition globale, et un goût du jeu dans la sexualité qui permet ce genre d’échange érotico-épistolaire, en rien une conséquence, mais un outil de la liberté que chacun se permet dans les formes d’entretenir le désir…

Cependant, il faudrait redéfinir quelques bases : 41% des femmes ont reçu des photos ou messages à caractère sexuel sans les avoir sollicités, et cela monte jusqu’à 52% chez les 18/24 ans ! En Angleterre, envoyer un sexto à quelqu’un qui pourrait se sentir offensé est considéré comme un crime d’après le Malicious Communications Act.

Attention également, car 49% des hommes déclarent garder ces images. En Europe, le partage de photos de personnes sans leurs consentements est plus de deux fois plus importants qu’aux Etats-Unis : 19% des hommes européens interrogés l’ont déjà fait (15% des femmes). Les affaires de "revenge porn" (des fuites de sex-tape personnelles) se multiplient : il sera donc préférable de prendre les devants et de passer par une application sécurisée/cryptée comme Rumuki, spécialisé dans les sextapes.

Dans une enquête de 2005 de l’Université Drexel, Emily Stasko et Pamela Geller, chercheuse en psychologie et santé publique ont étudié 870 participants des États-Unis âgés de 18 à 82 ans pour évaluer les comportements sexuels, les motivations sexuelles et leurs satisfactions. Les personnes qui pratiquent plus le sexting le font parce que c’est amusant. Ils déclarent aussi que c’est de plus en plus « attendu » dans leurs relations : avec les réseaux sociaux et l’échange par messagerie, le sexto est en phase de banalisation. L’étude a aussi montré un lien entre le risque pris par cette activité et d’autres prises de risques ( par exemple, sexe non protégé) et ses résultats négatifs pour la santé (par exemple, les infections sexuellement transmissibles). Mais il y également des effets positifs, comme à chaque fois que la communication sexuelle est plus ouverte avec les partenaires.

Samedi 16 Septembre
Justice

Sexualité

Insolite

Oise: Quatre mois de prison avec sursis pour le viol d une jument

Ce vendredi, le tribunal correctionnel de Beauvais (Oise) a été le théâtre d’une affaire qui sort de l’ordinaire. Paul, âgé de 81 ans, y a été condamné à quatre mois de prison avec sursis. Le prévenu a maltraité un cheval en 2014 et, le 10 mai 2017, a violé une jument, rapporte Le Parisien.
L’homme a tenté de minimiser les faits

Ce jour-là, Paul est surpris par un habitant. Enfermé dans un box, il est aperçu recouvert de poils blancs à sa sortie. L’homme est connu dans la commune de Fay-les-Etangs pour s’en être déjà pris à des animaux. C’est la propriétaire de la jument, qui, arrivée sur place, constate que son animal, « habituellement docile et calme », est totalement « paniqué et refuse de se laisser approcher ». L’expert vétérinaire mandaté par les gendarmes remarque que l’animal présente « une forte inflammation des parois vaginales ». Il estime que ces contusions « résultent de pénétrations violentes et répétées »

Devant le tribunal Paul a essayé de nier, avant de minimiser les faits. « J’aime les animaux. Je ne veux pas les faire souffrir… », a-t-il assuré à la barre. La jument a du être changée de pré « face au traumatisme » et a été indisponible plusieurs semaines a indiqué l’avocat des propriétaires.

En sus de la condamnation à du sursis, l’octogénaire s’est vu interdire la possession d’un animal et doit recevoir des soins immédiats.

Mardi 05 Septembre
Médecine

Sexualité

Insolite

Le clitoris reste un grand inconnu pour les élèves… et les parents

Pour la première fois en France, un manuel scolaire à destination des collégiens et lycéens va représenter le clitoris. Notre reporter est partie à la rencontre des élèves pour leur demander ce qu’ils en pensaient.

Les éditions Magnard viennent de publier un manuel scolaire dans lequel le clitoris, ce grand inconnu des Françaises et grand absent des manuels de Sciences et vie de la Terre au collège et au lycée, est enfin représenté et détaillé. Et à en croire la reporter Mathilde Terrier, dans Bonjour la France sur Europe 1, cet organe reste bien mystérieux pour les élèves, mais aussi pour certains parents. Elle s’est rendue à la sortie des écoles, avec une planche du sexe féminin sous le bras. Et le résultat est sidérant. "C’est quoi le clitoris ?", se demandent carrément certains élèves. Quant à savoir à quoi sert cet organe, les réponses exactes sont bien rares.

Pire, les mères présentes à la sortie du collège ne sont pas certaines non plus de la réponse. Certaines n’avaient même jamais entendu parler du clitoris. D’autres encore s’agacent de voir représenter dans les manuels scolaires l’organe du plaisir féminin. "Ça ne devrait pas être le choix de l’école. Les parents devraient plutôt en décider, par rapport à l’éducation sexuelle", avance une mère de famille.

Samedi 26 Août
Sexualité

Actualité BDSM

Insolite

Les propriétaires de chats ont une vie sexuelle plutôt olé olé !

Avoir un chat peut en dire long sur notre personnalité. Voire même, sur nos goûts en matière de sexe ! Selon une étude, les propriétaires de matous auraient tendance à avoir une vie sexuelle plus osée. Ils seraient notamment de grands amateurs de SM...

Les chats peuvent-ils vraiment avoir une influence sur notre vie sexuelle ? Non, on ne parle pas du fait que ces adorables félins ont tendance à vouloir nous interrompre à grands coups de miaulements. Mais plutôt d’un parasite qu’ils nous transmettraient, et qui aurait tendance à nous pousser vers des pratiques plutôt osées !

L’information est de toute importance pour les amoureux des chats : les propriétaires de félins ont tendance à aimer les pratiques sexuelles plutôt olé olé. Avec une petite prédilection pour le sadomasochisme. Comme quoi, il n’y a pas que 50 Nuances de Grey qui peut avoir une influence sur notre vie sexuelle.

Mais au juste, pourquoi ? Une étude publiée dans le Journal of Evolutionary Psychology se penche sur la question, et apporte un élément de réponse. C’est tout simplement à cause d’un parasite présent dans le cerveau des chats, le toxoplasma gondii, responsable de la toxoplasmose. Un parasite qui se transmet à l’humain si ce dernier est en contact avec des excréments, en changeant la litière par exemple.

La toxoplasmose est une maladie connue, et très répandue. Selon les dernières estimations, un tiers de la population mondiale en souffrirait sans le savoir. Le plus souvent, elle n’entraîne aucun symptôme, et est sans gravité. Mais elle peut entraîner des complications chez les femmes enceintes ou les personnes ayant un système immunitaire faible.

Or, selon le Journal of Evolutionary Psychology, cette maladie joue également sur nos envies sexuelles, puisque chez l’homme, elle est directement connectée à l’excitation sexuelle en influant notamment sur la peur, le danger, la violence ou la soumission sexuelle. D’où un attrait particulier pour les pratiques SM, ou le bondage (fait d’attacher son partenaire). Propriétaires de chats, vous êtes désormais prévenus. Mais peut-être que vous le saviez déjà...

Vendredi 25 Août
Sondage

Sexualité

Insolite

On ne fera presque plus l amour en 2030

Attention, notre vie sexuelle est peut-être en danger ! Selon un chercheur anglais, d’ici 13 petites années, on ne fera plus l’amour, ou presque. Au banc des accusés : smartphone, télévision et réseaux sociaux.

La technologie a révolutionné nos vies, on ne peut pas dire le contraire. Les innovations et autres nouveautés numériques transforment notre quotidien, pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

David Spiegelhalter, un statisticien et professeur de l’université de Cambridge a réalisé une étude surprenante. Il a interrogé de nombreux couples âgés de 16 à 64 ans, sur le nombre de rapports sexuels qu’ils avaient par mois. Au fil des années, celui-ci diminue comme peau de chagrin.

Le nombre moyen de rapports sexuels par mois était de cinq en 1990, il est passé à quatre dans les années 2000 et enfin à trois par mois en 2010.

Le problème vient de notre hyper connectivité : notre usage permanent et ininterrompu des smartphones et autres objets connectés. Si on le souhaite, il est facile de ne jamais faire de pause et de ne jamais prendre le temps de faire l’amour.

A tel point que pour lui, d’ici 2030, les couples ne feront plus l’amour, ou presque.

L’une des causes de cette baisse de la libido est la télévision et le nouveau mode de consommation qu’en ont beaucoup de gens. L’arrivée et la normalisation de plateformes de streaming incitant au binge-watching freinent nettement l’envie d’avoir des rapports sexuels.

La tentation est parfois trop forte de regarder un dernier épisode de la série The Walking Dead, plutôt que d’aller faire des galipettes sous les draps.

La solution ? Privilégier les séries et les films qui donnent envie de faire l’amour.

Winter is coming, mais avec un peu de chance, il ne sera pas le seul...

Mercredi 23 Août
Gay

Sexualité

Actualité BDSM

Insolite

"Savoir si mon fils est gay" : ce logiciel espion qui fait scandale

Avec un marketing fleurant l’homophobie, Fireworld propose aux parents de savoir si leur fils est gay grâce aux méthodes illégales d’un logiciel espion.

L’argument de vente est plutôt osé, moralement répréhensible et surtout illégal. Pour vendre son logiciel espion, le site Fireworld n’a pas hésité à produire une communication aux relents homophobes : il invite les parents à se procurer son logiciel pour savoir si "leur fils est gay", en se basant sur des clichés tout à fait hasardeux. En outre, la société informatique propose, via son logiciel Fireworld Controller, de violer la vie privée de sa progéniture de manière parfaitement illégale.

Fireworld Controller est un logiciel espion qui permet de contrôler à distance un ordinateur PC Windows. À cet effet, l’utilisateur peut surveiller l’activité en temps réel de l’ordinateur, enregistrer la frappe au clavier ("keylogger"), activer la webcam et l’enregistrement audio à distance, récupérer les mots de passe, géolocaliser l’ordinateur. Une fois installé sur le PC, le logiciel collecte toutes les données de navigation Internet, les mots de passe enregistrés, etc. Il existe en version gratuite ou payante, allant de 55 à 155 euros.

Pour vendre son logiciel, le site Fireworld a fait le choix d’une communication homophobe. Comme l’a repéré l’association de soutien aux victimes de l’homophobie L’Amicale des jeunes du Refuge, le site a proposé aux parents d’espionner leur progéniture pour détecter leur homosexualité. Sur la page web "Savoir si mon fils est gay" (qui a depuis été supprimée, mais dont le cache reste visible sur Google), Fireworld l’assure : "vous apprendrez à connaître les signes pouvant indiquer que votre fils est gay, ainsi qu’une méthode infaillible pour découvrir rapidement la vérité" grâce à leur logiciel payant, comme le montrent les captures d’écran révélées par le site Next Inpact et Néon.

 
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :