Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Jeudi 14 Juin
Japon fetish

Zentai

Mode et fétichisme

Le zentai, combi intégrale sans queue ni tête

Le zentai, combinaison intégrale qui fait du corps une immense zone érogène, entre peu à peu dans les moeurs au Japon. En France, il demeure un objet érotique plutôt rare.

Ombres chinoises ou mannequins anonymes ? Il est impossible de mettre un visage sur les adeptes du zentai, cette combinaison intégrale en Lycra apparue au Japon dans les années 1970. Introduits par les Super Sentais – les séries de science-fiction japonaises qui ont nourri notre enfance et dans lesquelles les Bioman et les Power Rangers gesticulaient dans des combinaisons fluorescentes – puis popularisés par le photographe Marcy Anarchy, les zenshin taitsu (collants recouvrant tout le corps) se sont très vite imposés comme une mode au Japon. Si bien qu’aujourd’hui, il n’est pas rare de croiser des silhouettes en Nylon déambuler dans les rues de Tokyo.

En France, en revanche, elles demeurent quasi invisibles. "Ici, il est rare d’en trouver, confirme Alex, j’en achète sur des sites allemands, la qualité est meilleure que sur les sites asiatiques." Ce cadre libéral de 40 ans arbore des combinaisons en Lycra depuis cinq ans et a connu le mouvement essentiellement grâce à l’internet. "Dans les soirées, il n’y en a pas beaucoup. Mais quand j’en porte un, je suis beaucoup plus extraverti. J’ai l’impression d’être un exhibitionniste

"C’est une tenue à usage majoritairement érotique. Mais attention, pas sexuel, insiste le vendeur de Dèmonia, une boutique parisienne spécialisée dans les accessoires fétichistes, la fermeture cousue derrière témoigne de l’utilisation que l’on fait du zentai." Avec le zentai, toute pénétration devient impossible une fois la combinaison revêtue. Seuls les attouchements provoquent du plaisir sur ces corps inconnus, et presque asexués. "C’est ce qui génère l’excitation."

Un objet de porno soft, le zentai ? Une pratique ambiguë en tout cas, qui hésite entre le fantasme du corps prépubère, du corps lisse, sans poil et non transpirant, pas si éloigné de ce qu’on pourrait appeler le safe sex, et, au contraire, l’idée d’un corps libéré par l’anonymat. Ainsi, à l’instar du fandom furry, "école animalière" du fétichisme née dans les années 1980, les zentais permettraient aux individus qui les portent de connaître une véritable libération sexuelle et d’incarner d’autres personnages.

"Moi, c’est pour ma meuf, à la base. Normalement, je suis plutôt combi résille, explique un client de la boutique Dèmonia. Là, c’est comme si je lui achetais un gode, ou un truc comme ça. Mais la pénétration, c’est zéro avec le zentai." Il paiera 59 euros pour une combi blanche dans laquelle les formes de sa "meuf", débarrassées de leurs sous-vêtements, seront légèrement visibles mais ultramoulées.

Les prix peuvent varier de 30 à 500 euros selon les matières. Et le Lycra est chaudement recommandé, au détriment du cuir ou du velours (" Sinon, on ne respire pas !"). Cependant la boutique ne compte pas sur le zentai pour voir décoller ses ventes. Avec un produit vendu par jour en moyenne, et une vente qui ne représente que 5 % de son activité, le vendeur affirme qu’il est impossible d’ouvrir une boutique spécialisée, mais reste optimiste : "On a une clientèle très masculine, réduite, mais fidèle. Et ils sont quand même de plus en plus nombreux."

Récemment, le zentai a fait son apparition dans un coffret de films porno féministes suédois. L’une des vidéos, intitulée Skin, montre un corps à corps entre deux combinaisons couleur chair sur lesquelles apparaissent, au fur et à mesure que l’excitation monte, de larges taches de sueur. A la fin, les deux zentais finissent par déchirer leurs secondes peaux pour s’adonner à des pénétrations partielles et saccadées.

Comme l’explique la critique d’art Emilie Renard dans la revue d’art féministe Pétunia, "le film Skin, parce qu’il maintient un homme et une femme, par le simple artifice d’un costume, dans un anonymat initial, dans un genre indéterminé, met en place une scène de sexe égalitaire. Skin fait une sorte de grand écart entre une posture critique – dissociée à la fois de la pornographie bisexuelle et de sa parodie queer – et les images filmées d’une relation sexuelle manifestement amateur".

ARTE : Zentai - Emission Tracks

 
1
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :