Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Vendredi 19 Octobre
Sylvia Kristel

Actualité BDSM

Evènements fetish

Sylvia Kristel au septième ciel

Révélée en 1974 par le colossal succès d’«Emmanuelle» l’actrice est morte mercredi à 60 ans d’un cancer.

Un fauteuil en osier, un collier de perles… L’imaginaire érotique d’une époque tient dans ces deux fétiches. En 1974, dans la France giscardienne, fille de la prospérité économique et de la libération sexuelle, Sylvia Kristel devient une icône sexuelle du jour au lendemain. Grâce à un film, Emmanuelle, et à un corps parfait, qu’elle offre aux regards avec une forme d’innocence, incarnation de la femme libérée du péché. Emmanuelle est un film de novices : le producteur, Yves Rousset-Rouard, le réalisateur, Just Jaeckin, pape du spot publicitaire, le compositeur Pierre Bachelet, et bien sûr l’actrice principale, mannequin sans expérience des plateaux, tous sont débutants. Quant au casting, il est du genre hétéroclite : l’acteur de théâtre belge Patrick Bauchau, qu’on reverra chez Wenders, le vétéran Alain Cuny, fidèle de Claudel (il exigera que son nom disparaisse du générique), Christine Boisson, future égérie du cinéma d’auteur (Garrel, Antonioni)

Le seul argument pour accrocher le spectateur, en dehors de l’affiche de rêve, c’est la sulfureuse réputation du roman adapté. Publié en 1959 et aussitôt interdit, il circule sous le manteau et vaut à son éditeur, Eric Losfeld, procès sur procès. L’auteur en est Emmanuelle Arsan, pseudo d’une princesse thaïlandaise mariée à un diplomate français, qui est probablement le véritable auteur de cette collection de fantasmes très masculins.

Sur fond d’exotisme asiatique à deux balles et de nature luxuriante, les audaces d’Emmanuelle semblent aujourd’hui bien anodines, mais à l’époque elles marquent durablement les esprits : combien de couples rêveront de reproduire la scène de coït instantané dans un avion de ligne ? Le film rassemble plus de 8 millions de spectateurs, et une salle des Champs-Elysées le projeta treize ans durant, sous-titré en anglais pour le public de touristes.

Au-delà de son gigantesque succès, Emmanuelle aura un autre impact sur le cinéma français : avec la fortune amassée, Yves Rousset-Rouard finance la troupe de café-théâtre le Splendid, où s’illustre son neveu, Christian Clavier, et produit les non moins lucratifs films des Bronzés.

Le premier rôle de Sylvia Kristel la marque au fer rouge. Pourtant, des réalisateurs importants s’intéressent à elle : le Polonais Walerian Borowczyk lui offre le rôle d’une prostituée dans la Marge, d’après Mandiargues, Claude Chabrol en fait l’héroïne de l’onirique Alice ou la dernière fugue - mais c’est un de ses films les moins cotés - et on la voit brièvement chez Robbe-Grillet. Déshabillée, bien sûr. Dans René la Canne, de Francis Girod (1976), aux côtés de Gérard Depardieu et Michel Piccoli, elle se montre à l’aise dans le registre comique, mais le film est un four. Suivra une version série Z de l’Amant de Lady Chatterley, à nouveau avec Just Jaeckin, où son corps de femme épanouie émeut encore.

Ce sont surtout les suites d’Emmanuelle qui la remettent au premier plan : l’Antivierge, Goodbye Emmanuelle… Mais l’âge ne sert pas ses affaires. Emmanuelle 4 la met brièvement (et cruellement) en scène dans la scène d’introduction : un chirurgien plastique brésilien la soumet à une opération réparatrice intégrale. Celle qui sort des bandages est… Mya Nigren, une actrice dix ans plus jeune. Et qui passe au porno hard, limite que Sylvia Kristel n’a jamais voulu franchir. Dans les années 90, une série télé reprend la franchise Emmanuelle, avec, dans le rôle-titre la Vénézuélienne Marcela Wallerstein. Là encore, la Kristel fait une apparition symbolique.

L’envers du décor, elle le racontera dans son autobiographie, Nue, parue en 2006 (1). Le show-biz et la cocaïne, les amants et maris qui croquent son patrimoine, le cancer, et des blessures plus secrètes. Un viol, à 9 ans, par un client de l’hôtel que tenaient ses parents. Le divorce de ces derniers, alors qu’elle a 14 ans. La quête de ce père absent à travers des relations avec des hommes plus âgés. L’un d’eux sera Hugo Claus, le plus célèbre écrivain d’expression flamande. Le couple aura un fils, Arthur.

Le 1er juillet, c’est ce fils qui découvre l’actrice, inanimée, dans son appartement d’Amsterdam, victime d’un accident vasculaire cérébral. En traitement pour un cancer de la gorge et plongée depuis dans le coma, Sylvia Kristel est morte mercredi, à 60 ans, en Belle au Bois dormant.

En 2005, l’artiste electro Villeneuve choisissait sa photo, enlaçant le warholien Joe Dalessandro dans la Marge, pour la couverture de son premier CD. Une image pop glamour sans espoir, comme cette fille du Nord dont la beauté un peu froide survivra à la médiocrité de ses films.

 
1
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :